Une fois mises en œuvre, les solutions de Voxtron-Enghouse s’avèrent d’une simplicité enfantine. Pourtant, elles sont le résultat d’un travail de longue haleine, avec parfois quelques nuits blanches pour nos ingénieurs. Explications de Jeroen Soons, ingénieur de projet chez Voxtron-Enghouse.

JEROEN, VOUS AVEZ TRAVAILLÉ SUR LE PROJET RINGFOON. COMMENT ÇA S’EST PASSÉ ?
Jeroen Soons : « Comme pour un projet typique (rires). Dans un premier temps, vous pensez : “Mmmh, tout ça est fort complexe” et quelques jours plus tard, vous vous retrouvez à plancher sur une solution avec toute une équipe. C’est terriblement motivant. »

QUEL A ÉTÉ VOTRE PLUS GRAND DÉFI ?
Jeroen : « L’intégration du client HTML SDK a demandé pas mal d’efforts parce que le logiciel client de Voxtron devait être en mesure d’ouvrir plusieurs onglets en même temps et le système réagir immédiatement lors de certaines actions ou informations. L’échange d’informations entre les pages elles-mêmes devait suivre une structure logique, de même que les éléments de code désignés pour être « en tête ».
Un deuxième défi résidait assurément dans l’intégration avec le système des services de garde. Nous avons dû aligner le flux d’appels IVR sur la base de données du client, alors que les deux systèmes avaient eux aussi été étendus (et donc également adaptés). »

COMMENT AVEZ-VOUS PROCÉDÉ CETTE FOIS ?
Jeroen : « Nous avons commencé par développer les bases : ce dont le système avait besoin pour permettre toutes les fonctionnalités.
Nous avons ensuite examiné avec le client l’idée de base de notre projet afin de procéder à un échange bidirectionnel d’informations techniques concrètes, de résultats de tests et de méthodes (base de données, JavaScript…). Enfin, nous avons établi, mis en corrélation et testé systématiquement le code et les composants des deux côtés. Les SDK client de Voxtron et les pages Web de Ringfoon pour l’intégration client, l’IVR de Voxtron et la base de données Ringfoon pour les services de garde. Et puis nous avons procédé étape par étape, avec des tests et réglages. Il était toutefois important que nous nous arrêtions régulièrement lors des premières étapes pour faire le point et définir notre but final. »

ALORS ? SATISFAIT DU RÉSULTAT ?
Jeroen : « Très satisfait, même. Le projet Ringfoon démontre à quel point nous pouvons faire du bon travail sur mesure avec les solutions existantes de Voxtron, en répondant dans les moindres détails aux besoins du client. Les systèmes coopèrent sur tant de niveaux, que ce soit derrière ou sur les écrans des collaborateurs. Bien entendu, c’est aussi en grande partie grâce à l’expertise des clients. C’est surtout la combinaison de ces deux éléments qui a fait de ce projet une véritable bonne pratique. »

EN QUOI CE PROJET EST-IL INTÉRESSANT POUR D’AUTRES COLLÈGUES OU CLIENTS ?
Jeroen : « Les SDK ont été utilisés non seulement pour échanger des informations entre différents systèmes dans le local du serveur, mais aussi pour fournir une interface harmonieuse aux agents et aux clients. Le projet est également un exemple de la manière dont les différentes parties ont pris leur temps pour tirer le meilleur parti des solutions disponibles. Et ça porte ses fruits ».